Vivons heureux en attendant la mort

November 3rd, 2011 dans Day to day, Réflexions

Lors d’un passage à la célèbre exposition Toutankhamon (si ça vous intéresse elle est encore ouverte jusque la fin de ce mois), j’ai pu me renseigner sur le mode de vie des pharaons. J’ai remarqué qu’en ce qui concerne l’au-delà, ils étaient assez prévoyants. Plus que que le belge moyen en matière d’épargne pension en tout cas.

Parce que le jardin des morts égyptien est plutôt rude, on doit normalement bosser aux champs même quand on est pharaon. Mais Toutankhamon avait son assurance groupe spéciale paradis, à savoir ses petits dieux portatifs qui l’accompagnaient dans sa tombe pour faire le boulot à sa place. En cas de faille – on est jamais trop prudent – il emmenait aussi plein d’argent dans son sarcophage. Et si vraiment, tout le monde avait loosé autour de lui et qu’il s’était fait voler son argent, il lui restait encore de quoi affronter l’adversité avec classe : une jolie faucille en or pour faucher le blé dans les champs des dieux.

 

Toutankhamon

Toutankhamon plus fort que Norwich Union

 

 

Les temps ont changé et nous ne croyons plus à cet au-delà imagé. Nous sommes civilisés et nous n’avons pas besoin de nous rassurer de la sorte.  Nous ne créons pas de monde imaginaire. Nous sommes, rationnels, cartésiens et fiers de l’être.

Enfin jusqu’au moment ou quelqu’un meurt parce que la notre imaginaire s’emballe sévère. Surtout si le défunt était un pharaon moderne qui cumulait, fortune, succès et charisme. S’il est mort un peu trop jeune alors c’est le bon moment pour lui construire une auréole en or massif, quelque soit son passé. D’ailleurs on se fiche de savoir qu’il n’ait pas toujours eu un historique reluisant. Qu’il ait trahi ses amis, floué ses partenaires ou refusé de reconnaître son enfant, ça n’a aucune espèce d’importance. Maintenant c’est un dieu de l’histoire moderne, on porte un t-shirt à son effigie et on se dit que le monde va s’écrouler sans lui.

Si une crapule meut par contre, on se rassure avec son cadavre, qui fait vachement moins peur qu’un dictateur en chair et en os. Le laisser pourrir et cracher dessus, ça réconforte.

On a quand même bien évolué depuis Toutankhamon…

 

 

 

 

2 responses to “Vivons heureux en attendant la mort”

  1. Yozz says:

    C’est malin, j’ai explosé de rire au boulot en lisant “Toutankhamon plus fort que norwich union”… Mais excellent post, très juste.

  2. oakley サングラス 激安

Leave a Reply