Retour sur la génération Y

September 22nd, 2011 dans Réflexions, Working Girl

Mon précédent post sur la génération Y a fait réagir pas mal de monde (et a par ailleurs bousculé les quelques lecteurs tranquilles de ce blog).

Cet article ayant été rédigé de façon humoristique et sans grande prétention scientifique, je pense qu’il est intéressant de revenir dessus de manière un peu posée et de répondre aux critiques dans la joie et la bonne humeur.

On va essayer de faire ça façon bulletpoints.

 

  • Les jeunes ne sont pas pires que les vieux, ce que tu décris ne correspond pas à la réalité
Mea Culpa, cet article fleurait bon le conflit de génération et pouvait tout à fait être lu uniquement sous ce point de vue. Avançant en âge, les comportement de certains juniors tendent  à m’énerver et il me suffit d’un peu de mauvaise foi pour partir en mode “c’était mieux avant”. Maintenant, c’était le ton du post et c’était complètement assumé. Pour remettre l’église aux milieu du village, non les jeunes ne sont pas pires que les vieux. Oui je rencontre aussi des boulets parmi les seniors (je pourrais même écrire un post intitulé “pourquoi les baby-boomers m’énervent” avec autant de sincérité).
Pourtant, il y avait quelques éléments sérieux que je n’ai pas envie de renier non plus, et il touchent aux caractéristiques mêmes de la génération Y.
Alors oui la génération Y est tournée vers la consommation, oui elle est impatiente, oui elle ne veut pas faire les même sacrifices que les générations précédentes.
Ce n’est pas une élucubration de ma part, c’est une donnée sociologique, allez lire ça et ça si ça vous interpelle.


  • La génération Y c’est un cliché et ça ne sert qu’à coller des étiquettes aux gens
Mon post était un gros cliché, mais tout cliché est basé sur un fond de vérité. Et le fond de vérité, en l’occurrence a été assez observé en sociologie. Bien sur on peut aussi envoyer l’ensemble des études sociologiques à la poubelle et dire qu’elles ne servent à rien, mais c’est simpliste, très simpliste.
Il y a un phénomène génération Y et vouloir l’ignorer, c’est se couper de la réalité, c’est tout.


  • Au fond tu veux pénaliser les jeunes sans t’attaquer aux causes de problème
Non, je ne veux pas pénaliser les jeunes, j’ai parfois des coups de colère mais ça ne va pas plus loin. Je sais très bien que beaucoup de critiques faites aux jeunes dans le milieu professionnel proviennent d’une réaction logique face à un monde du travail qui ne leur correspond plus. Sur ce point, je comprend leur volonté d’accorder moins d’importance au travail et de ne pas vouloir se sacrifier pour lui. Maintenant, il est difficile de changer le monde du travail en un claquement de doigts. La vie en entreprise n’est pas rose et il faut parfois s’y adapter et savoir jouer le jeu, c’est une question de survie. Les jeunes de la génération Y ont aussi besoin qu’on le leur rappelle, sous peine de devenir frustrés et aigris. Alors oui, la prochaine fois, je m’y prendrais un peu plus doucement mais je n’ai pas envie de nier la réalité sous prétexte de ne blesser personne.

3 responses to “Retour sur la génération Y”

  1. Yozz says:

    Amen, excellent post.

Leave a Reply